Accueil

cropped-PORTRAIT-3.jpg

« L’affaire Boulin est un passeport pour un paysage mental civique et politique:                   le jugement critique » A. Perrault

Menu

Dernières nouvelles du front (le Blog)  

Le dossier judiciaire  

L’affaire Boulin 

Ressources

Le Dormeur du val 

Qui était Robert Boulin 

L’Association     

—————————————————————–

Dimanche 08 Juin 2014 à 13h15 sur France 2

Rediffusion de Au nom du père sur Pluzz

Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Ghislain Delaval reviennent sur ces 35 ans de rebondissements politico-judiciaires et apportent de nouveaux témoignages.

—————————————————————–

Pétition

SIGNEZ LA PÉTITION EN LIGNE

Affaire Boulin: la Justice c’est maintenant Cliquez ici pour signer

—————————————————————–

Tribune

Moraliser sérieusement devrait commencer par le dossier Boulin

Par Sylvie Matton à lire sur Rue 89

—————————————————————–

Soutien

Vous souhaitez nous aider, apporter votre témoignage ou envoyer vos dons :

Association robert Boulin-Pour la Vérité 1 rue Cino Del Duca 75017 Paris
E-mail: fabienne.boulin@gmail.com

TWITTER @BoulinVoixOff : https://twitter.com/BoulinVoixOff

FACEBOOK: https://www.facebook.com/fabienne.boulin.3

 

—————————————————————–

Mercredi  29 Mai 2013

DERNIÈRES RÉVÉLATIONS PAR BENOÎT COLLOMBAT

Le combat contre l’omerta sur la mort de Robert Boulin continue! Ce matin au journal de France inter, Benoît Collombat apporte de nouvelles révélations mettant définitivement à bas la version officielle: http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=644820

 Le dossier complet sur le site de France inter: http://www.franceinter.fr/article-de-dossier-affaire-boulin-de-nouveaux-temoins-sortent-du-silence

Le député socialiste de la Gironde, Florent Boudié, réclame aujourd’hui la réouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction pour « faire toute la lumière » sur cette affaire d’Etat. Dans les prochaines semaines, avec notre avocat Olivier Morice, nous déposerons une troisième demande de réouverture du dossier d’instruction sur fait nouveau.

A ce jour nous n’avons reçu aucune réponse officielle aux deux lettres ouvertes adressées en début d’année à Madame Taubira et Monsieur Ayrault suite à la diffusion de Crime d’Etat sur France 3. Le contexte politique et social en France démontre chaque jour d’avantage la décrépitude avancée de nos institutions. Les lignes bougent, l’opinion publique semble aujourd’hui prête à ouvrir les yeux sur les turpitudes de nos représentants politiques et souhaite que la justice aille jusqu’au bout. La part d’ombre de la 5ème République que renferme la vérité de l’affaire Boulin est plus que jamais d’actualité.

—————————————————————–

AKNINE

Vendredi 22 Février 2013

LETTRE OUVERTE À JEAN-MARC AYRAULT

Ci-joint la lettre ouverte que je viens de faire parvenir au premier ministre. Cette lettre fait suite au courrier que les députés Bruno Le Roux et Florent Boudiè lui avaient adressé le 30 janvier dernier, ainsi qu’à ma propre lettre ouverte à Madame Taubira publiée par Sud-Ouest le 29 janvier.  Lettre ouverte de Fabienne Boulin Burgeat au Premier Ministre.

—————————————————————–

Samedi 16 Février 2013

Affaire Boulin : « les magistrats décideront » pour Jean-Marc Ayrault

L’enquête sur la mort de l’ancien ministre et maire de Libourne sera-t-elle rouverte ? Interrogé sur le sujet, le premier ministre n’a pas pris position. Au sein du PS, plusieurs élus y sont pourtant favorables.  Vidéo France 3 

—————————————————————–

29 Janvier 2013 

lettre ouverte à Christiane Taubira

«Quand connaîtrons-nous la vérité sur les circonstances de la mort, en octobre 1979, de mon père, Robert Boulin, ministre en exercice de Valéry Giscard d’Estaing et plusieurs fois ministre du général de Gaulle ? Cette question, votre collègue Laurent Fabius, alors porte-parole du Groupe socialiste, l’avait posée en pleine séance de l’Assemblée nationale au Premier ministre de l’époque, en ajoutant, de manière prémonitoire :  »Qui nous garantit qu’une fois de plus, elle ne sera pas étouffée ? »

Cette question, trente-trois ans après les faits, la plupart des Français continuent de se la poser,comme en témoigne la diffusion ce soir, sur France 3, du film « Crime d’État », de Pierre Aknine. Ce film illustre avec précision les rouages de l’entreprise crimino-politique dont il paraît de plus en plus clair que mon père fut la victime. Cette explication qui s’appuie sur nombre de faits avérés dans l’enquête judiciaire elle-même apparaît tout à fait crédible, contrairement à la thèse officielle du suicide, dont nous savons maintenant qu’elle fut hâtivement bâtie avant le tout début de l’enquête, avant même la découverte officielle du corps de mon père, avant même encore toute autopsie.

Au fil des ans, le travail des avocats de la partie civile ainsi que de nombreuses enquêtes approfondies de journalistes d’investigation ont toujours abouti à la même conclusion : la thèse officielle n’est pas valide, elle ne repose sur aucune analyse étayée scientifiquement. Ce dossier a été émaillé, dès son origine, par de graves dysfonctionnements couverts par les turpitudes de représentants de l’État : vols répétés de scellés judiciaires et disparitions inexpliquées de pièces du dossier, faux témoignages, faux en écriture et pressions sur les témoins. Tout cela sans que la justice ne semble s’en émouvoir, ni même s’interroger.

En juin 2010, le procureur général de Paris cédant au point de vue exprimé publiquement quelques jours plus tôt par la garde des Sceaux de l’époque, Mme Alliot-Marie, n’a pas jugé opportun de rouvrir l’instruction judiciaire, alors que nous avions mis en évidence des faits nouveaux d’une portée considérable et justifiant pleinement notre demande de réouverture. Notamment, le fait que l’heure réelle de la découverte du corps du ministre par les autorités se situe vers 2 heures du matin, alors que la thèse officielle affirme qu’elle n’a eu lieu qu’à 8 h 45.

L’ouverture d’une nouvelle information judiciaire sur la base de l’ensemble des faits nouveaux découverts postérieurement à l’ordonnance de non-lieu s’impose toujours. De nombreux témoins restent à entendre, et ils n’accepteront de se confier qu’à un magistrat indépendant. Plusieurs expertises sont encore nécessaires, et possibles. Une reconstitution sur la scène du crime devrait enfin être ordonnée, qui démontrerait de facto que la thèse officielle est matériellement et scientifiquement infondée. Jugerez-vous à votre tour inopportun de faire la vérité sur l’affaire Boulin ? Ou bien conviendrez-vous avec moi et tous ceux qui s’indignent de la manière inacceptable dont ce dossier a été traité qu’il est grand temps que la justice fasse son œuvre ? La vérité peut encore être établie, mais le temps presse. »

Fabienne Boulin-Burgeat / Sud Ouest,  Article à lire ici

—————————————————————–

245 réflexions au sujet de « Accueil »

  1. en pleine affaire cahuzac le « suicide » d’un haut-fonctionnaire, sous-directeur des affaires financières de la PJ parisienne était rapporté par le journal le monde ce pays est gangréné par un système mafieux

  2. on reparle de l’affaire Boulin réponse de hollande toubon défenseur des droits bientôt pasqua garde des sceaux

  3. J ai pris connaissance de cette affaire avec beaucoup plus de passion depuis la diffusion de « Crime d Etat », début 2013, c est malheureux qu en dépit de tant d évidences les chose ne bougent pas.
    Monsieur Boulin fut victime d une vraie machination, le pouvoir actuel est aussi sourd
    que les précédents,c est dégoutant, quand je pense au combat qu a mené sa famille depuis 1979, et qu elle s est tapée la tete contre les murs pendant tout ce temps, c est une Honte, j avais signée la pétition espérant que celle dernière aurait un impact, mais visiblement, c est porte fermée.
    Sachez que je vous apporte mon soutien.
    « Je trouve très mauvais que l on attaque les hommes, dans leur honneteté », dira Monsieur Boulin en 1979, la démocratie si elle existe, en est elle vraiment une….

  4. Jean Racine avait tout compris Britannicus (Robert Boulin) l’empereur Claude (Charles De Gaulle) Agrippine (MF Garraud) Néron (Jacques Chirac) Brutus (Charles Pasqua)

  5. Depuis le premier jour où Robert BOULIN a été retrouvé , j’ai le sentiment clair et net que les thèses avancées ne l’étaient nullement.
    Pire, il se dégage de cette affaire une impression de macabre mascarade qui cadre très mal avec le sentiment qui émanait de son parcours et de son aura personnels.
    Je n’avais que trente deux ans à l’époque, ne partage aucune des convictions religieuses/politiques de Robert BOULIN, ne me suis jamais intéressé à l’enquête ou contre-enquête.
    Mais je m’associe pleinement à toutes les démarches destinées à faire lumière et exprime mon soutien solidaire à sa famille.

  6. bonjour, je viens de regarder le reportage de France 2. quelque chose m’a furtivement frappé…on cite une lettre de Robert Boulin dans laquelle il dépeint une forêt dans laquelle il aimait « faire du cheval »…cette expression est curieuse, car un vrai cavalier écrirait plutôt « monter » que faire du cheval….voilà…ceci est peut être sans importance.
    bon courage.

  7. ne lâchez rien; citoyen de gauche mais d’abord républicain convaincu. j’avais vingt cinq ans quand votre père est mort. Le silence de la gauche est encore plus inadmissible que celui de la droite. Le financement occulte des partis et peut-être certains syndicats, touchait tout le monde; manifestement personne n’a envie que la vérité éclate (quand on voit comment Badinter vous a chié dans les bottes.) C’est toute la classe politique de l’époque qui serait éclaboussée .

  8. « Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » Georges Orwell

  9. Etrange coïncidence ( une de plus) de voir qu’une pétition avait été déposée le 19 février 2014 et que Charbonnel décède 2 jours plus tard. Certes vu son âge , il n’y a pas de discussion possible mais quelqu’un a visiblement voulu passer un message…..

  10. Tant que Chirac sera vivant, rien ne sortira. Mais les noms et circonstances seront délivrées du mal qui les entourent dès que l’ancien décédera. Cela dit, je n’ai vu nulle part le noms des personnes qui en savent autant que d’autres souvent citées. Je pense à Bernadette Chirac qui a profité globalement du système Chirac dans toute sa splendeur ( la mairie de Paris, les billets d’avion payés en liquide sous des faux noms dont celui du nom de jeune fille de B, l’affaire des lycées d’ile de France dont la famille de Courcel récupérera les bénéfices de cette arnaque, l’affaire Méry dont on sait que Chirac a bénéficié et fait bénéficier sa famille à hauteur de plus d’un million d’euros). N’oublions pas non plus le faux en écritures du conservateur du patrimoine qui aura permis à Chirac de faire inscrire le château de Bity à l’ISMH alors que l’endroit ne correspond pas vraiment aux critères d’attribution et de faire restaurer les lieux entièrement aux frais du contribuable.
    Pour le reste, on sait que la vase finit toujours par faire remonter à la surface tous les méfaits de cette maudite famille……

  11. Dans le milieu autorisé ( comme disait Coluche), circule depuis bien longtemps une rumeur qui avait fait l’objet d’une enquête discrète sous l’ère Sarkozy. Le 5 mars 1983, un dénommé Albert « R » a rencontré au restaurant Movenpick boulevard des Capucines dans le 2ème arrondissement le grand reporter de l’époque Jacques Derogy. Cette rumeur précise que Derogy qui travaillait à l’express s’est fait remettre ce jour là une enveloppe contenant la copie partielle de l’agenda rempli jusqu’à la veille de la disparition de Robert Boulin ainsi que des copies de dossiers des RG , douanes et contrôles fiscaux d’entreprises du BTP. Albert « R » reçoit 50.000 francs en liquide qu’il déposera un mois plus tard à sa banque. La rumeur dit qu’il existe une autre copie de ces documents qui dort dans un coffre de la BNP au 16 boulevard des Italiens à Paris. Le grand mystère : Jacques Derogy grand fouille merde de l’époque semble n’avoir rien fait de ces documents renfermant des informations toxiques pour la classe politique…… Il est vrai que l’express à cette époque roule pour la droite et que le propriétaire Jimmy Goldsmith est une ami de VGE! Si l’express avait publié ou sous-traité ces informations, il est certain que des noms bien connus seraient apparus pour conforter ce que la famille Boulin cherche à démontrer depuis longtemps. Il faut savoir que la BNP a reçu la visite de deux inspecteurs de la DCRI en mars 2009 pour requérir à l’examen de tous les coffres mais que cela n’a pas été rendu possible sans ordonnance d’un juge. Albert « R » décédé d’une longue maladie en 2007 a évoqué dans un document qui pourrait se trouver dans le fameux coffre de la BNP que le RPR a utilisé une filière pour fabriquer de faux bons du trésor d’un montant estimé à 58 millions de francs de l’époque en garantie de prises de participation d’un groupe de députés et demis sel chargés d’opération occultes dans des sociétés immobilières. L’état aurait procédé au versement des 58 millions via des écritures falsifiées par le ministère des finances de l’époque qui avait mandaté le Crédit Lyonnais d’une part et la société de banques suisses ( SBS) pour ventiler sur des comptes. Nous sommes en février 1979……
    Madame veuve « R » a dit que Albert était un passionné du cinéma et qu’il avait rencontré Jacques Deray pour un scénario dont la trame même beaucoup modifiée pointe vers le film sorti en octobre 1980 : 3 hommes à abattre dont l’histoire s’inspire des moeurs des années 80 pendant lesquelles un certain nombre de personnalités ont été assassinées sans scrupules dans des affaires politico-mafieuses.

    • Qu’un juge soit nommé et qu’on en finisse de cette mascarade qui consiste à protéger des politicards véreux que tout le monde connait !!!! Même l’Italie a réussi à faire tomber ses politiciens mafieux comme andreotti la France est ridiculisée par sa classe politique lâche et médiocre comme toujours

      • Il faudrait une version du site en braille pour que faletti puisse voir ce genre d’information et faire le travail pour lequel il est financé par l’impôt

    • l’histoire des faux bons du trésor tient la route car dans un espace temps d’une dizaine d’années, au moins 5 personnalités ont été éclaboussées par ce genre d’affaire dont un mort : De Broglie qui avait déjà magouillé des faux bons pour financer des acquisitions immobilières en amérique du sud. Pour blanchir de l’argent : les faux bons mais il faut des complicités au plus haut niveau de l’état, la drogue et les armes et seules les banques peuvent être complices, l’évasion fiscale comme levier de compensation pour services rendus. La famille Boulin sait que les 3 modes ont été utilisés par le RPR .; ce que Robert Boulin n’ignorait pas………

  12. j’ai regardé avec grande attention le film diffusé dernièrement sur les antennes, je ne suis pas français mais j’ai été consterne par cette histoire.
    un jour ou l’autre la vérité va éclater au grand jour et il faudra des lors qu’une plainte soit déposée pour crime et traduire les responsables devant une cour pénale internationale . en effet je vous suggère d’entamer des procédures judiciaires a l’encontre de tous les responsables afin que ceux-ci paient pour leurs odieux actes. CE QUI S’EST PASSE EST INTOLÉRABLE ET IMMONDE

  13. rediffusion de crime d’Etat sur TV5 monde

    A la fin du téléfilm, des images d’archives… On voit la foule à perte de vue prise du ciel aux obsèques de Robert Boulin le peuple avait choisi son roi à titre posthume, le réseau navarre avait perdu son chef et comme un autre bon roi de navarre il est mort assassiné. Mais le réseau navarre qui appartient à l’histoire ne mourra jamais contrairement à tous ces politiciens qui disparaîtront dans le néant qu’ils incarnèrent si bien de leur vivant

  14. Quand on laisse la parole à cette grosse conne de Cotta qui ne sait RIEN et n’est pas capable d’articuler deux mots sur trois à travers son dentier…… Ah elle est belle la France!

  15. décembre 1995 une lettre est reçue par les agences de presse et les hommes politiques importants de ce pays, elle vient de l’assemblée nationale qui se déclare dissoute sous la pression de grèves infammantes, incrédulité générale, une si belle majorité, si solide rapidement elle est remplacée par une nouvelle assemblée du camp adverse. De nombreuses années plus tard, la suspicion monte le président de la république aurait dissout l’assemblée nationale. Deux camps s’affrontent pour les uns il ne peut avoir dissout l’assemblée nationale il avait les pleins pouvoirs ce n’était pas rationnel pour les autres il y a des preuves flagrantes il aurait fait une déclaration télévisée dont les bandes ont disparu comme par hasard. Le fin mot de l’histoire
    Quelle connerie la politique…

  16. Prendre le problème à sa racine :
    Notre impuissance politique est programmée dans la constitution.

    La majorité des gens croient à une alternative efficace avec un politicien professionnel et sont désintéressés d’un texte essentiel : la constitution.

    Il n’y a pas besoin de professionnels de la politique pour faire de la politique.

    Notre pays est parasité par des intérêts financiers oeuvrant à notre mise en esclavage au nom de la liberté, égalité et fraternité.
    Mais tant que le frigo n’est pas vide, ça ne bougera pas beaucoup …

    • Tout pouvoir va jusqu’à ce qu’il trouve une limite.
      Le pouvoir est comme une force naturelle.
      Tant qu’on laissera les hommes de pouvoir (ministres, députés, …) écrire la constitution, ils continueront d’abuser du pouvoir pas à cause d’eux mais à cause de nous.
      Eux, ils font ce que nous les laissons faire.
      Ce qui manque au pouvoir qui abuse, ce sont les limites.
      Hors, c’est au peuple à fixer les limites, d’instituer les pouvoirs dont il a besoin : contrôler les pouvoirs, limitation des pouvoirs, souveraineté populaire, initiative populaire,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>